Accueil Acutenz
Accueil Acutenz Solution Contract Management Knowledge Hub Actualités Inscriptions
 
Pourquoi faire du Software Asset Management en 2017 ?
Yoann, Consultant SAM

Pourquoi faire du Software Asset Management en 2017 ?

 
#ContractManagement   #SAM   #ApprocheTechnique

La réponse est simple : si vous n’en faites pas, d’autre en profiterons ! 2017 est une année importante : offres Cloud qui s’étoffent, métriques qui changent et nouveaux contrats éditeurs, intensification des Audits de conformité.


Le cloud : un grand saut
Concernant l’offre Cloud, tous les grands acteurs sont concernés, qu’il s’agisse d’Oracle, Microsoft, Adobe, etc. Vous pensez que vous n’avez plus besoin de SAM car tout est « dans le Cloud » ? Qu’en est-il de vos licences On Premise, vous les avez converties ou mise sur étagères ? Avez-vous été récompensés par vos fournisseurs pour cette bascule vers les services en ligne « locatifs » ? Etes-vous dans un mode hybride ? Savez-vous réellement ce qui est inclus dans vos services en ligne ? Connaissez-vous vos échéances, vos procédures de réservation, votre facturation ?

Autant de question qu’il faut se poser idéalement avant de faire le « grand saut » vers les offres alléchantes de vos éditeurs logiciels préférés, ayant des conséquences notables sur les plans juridiques et financiers.


Du côté de vos éditeurs
Les nouveautés éditeurs : si nous de devions prendre qu’un seul exemple, êtes-vous bien au fait des nouvelles règles Microsoft Windows Server 2016, avec une métrique qui passe du processeur au cœur, des nouveaux minimas, des mécaniques de conversion, les nouvelles différences entre l’édition Standard et Datacenter, les possibilités de virtualisation ? Savez-vous si votre parc serveurs est impacté négativement ? Qu’en est-il de vos dispositions contractuelles actuelles ? Anticiper et comprendre ses évolutions est primordial pour éviter tout sous ou sur-Licensing, simplement dus à des changements des règles du jeu.


Souriez, vous êtes audités !
Les Audits sont en vogue ! Certes, les éditeurs les ont toujours engagés, mais ils les intensifient fortement. D’une part parce qu’ils représentent un canal de revenu supplémentaire, et d’autre part parce que les Audits réalisés les années précédentes ont confirmé des situations avérées de non-conformité. Autrement dit : pourquoi s’arrêter là si (i) nos clients sont en effet non conformes et si (ii) cette non-conformité rapporte ! Les chiffres du CIGREF, IDC-Flexera, confirment cette tendance, et la moyenne constatée est a minima de un audit, tous les deux ans, par éditeur majeur. Autant de raison pour se préparer et être conformes avant qu’un éditeur, avec son auditeur, ne cogne à votre porte…et sur votre tête !

En résumé, ces trois tendances ne sont pas les seules, mais reflètent bien l’importance que revêt le SAM, quand les derniers chiffres Gartner indiquent que la dépense logiciel a été de 320 milliards de dollars dans le monde en 2016, et prévoient une croissance de 6,8% en 2017.

En apprendre plus sur le Contract management >

< Retour

Certains termes vous paraissent obscurs ?
Accédez à notre lexique >