Accueil Acutenz
Accueil Acutenz Solution Contract Management Knowledge Hub Actualités Inscriptions
 
Le Software Asset Management, une pratique dans le Contract Management
Yoann, Consultant SAM

Le Software Asset Management, une pratique à part entière dans le Contract Management

 
#ContractManagement   #SAM   #ApprocheTechnique

Le Contract Management (CM), pratique incontournable et inhérente à l’externalisation de nombreuses fonctions de l’Entreprise, est en constante évolution.
Concentrons-nous un instant sur le CM IT et l’une de ses cinq briques : Le Contract Management Software (Logiciels). Le CM Software a pour vocation de mettre en œuvre et gérer un portefeuille de contrats signés avec des éditeurs de logiciels, qui fournissent des licences, de la maintenance, du support et des services. Jusque-là rien de surprenant, il s’agit d’une pratique similaire à ce qu’on pourrait trouver dans la description du poste d’un Contract Manager Hardware par exemple, à la différence près que le Software a la singularité d’être immatériel et par nature moins quantifiable qu’un ordinateur portable ou une baie de stockage.
Et c’est bien là que nait la spécificité du CM Software et la nécessité d’avoir un niveau d’expertise supplémentaire et une approche dédiée appelée le Software Asset Management.


De l’achat au Contract Management

L’Acheteur doit pouvoir négocier des conditions en phase avec les besoins fonctionnels d’une Organisation, et mettre en place (dans le meilleur des mondes) un contrat permettant de refléter l’ensemble des attendus : produits et services concernés, conditions tarifaires, délais, niveau de service, dispositions juridiques, etc. Le Contract Manager va quant à lui (toujours dans le meilleur des mondes) gérer ce contrat : s’assurer que les clauses du contrat s’appliquent, que le niveau de service du prestataire soit satisfaisant, identifier des opportunités de progrès, à la fois opérationnellement et contractuellement, etc.


Du Contract Management au Software Asset Management

Revenons donc à notre Contract Manager Software. Son contrat concerne du logiciel, des licences (Tiens, quelle est la différence ? >), de la maintenance, du support, des services. D’autres notions s’ajoutent : versions, éditions, métriques, pack, bundles, suites, licences perpétuelles et temporaires, abonnements, Cloud.. le mal de tête commence !

Et pour cela le remède idéal est un Software Asset Manager : la compétence qui devra réconcilier le besoin logiciels d’une organisation et les produits proposés par un ou plusieurs éditeurs.


A quoi me sert le Software Asset Manager ?

Le SAM (Software Asset Manager) est un interprète, qui vous permet de décrypter en amont vos besoins fonctionnels, de les combler avec des produits adaptés et via des véhicules contractuels appropriés. Il vous permet de déchiffrer les règles obscures des éditeurs : métriques de licences, composition de pack/bundles, modèles hybrides online/onpremise, clauses contractuelles ésotériques… Il vous accompagne également dans l’analyse sur l’usage des logiciels acquis, et votre position de licences effective, inducteur de votre conformité (« j’utilise dans les règles et dans les volumes commandés »). Enfin, votre SAM vous permet de dialoguer avec les différentes parties prenantes : achats, production, juridique, métiers, qui ont tous des besoins différents et parfois antagonistes.


Le Software Asset Manager, un Contract Manager dédié au Software ?

Pour reprendre notre vision utopique du « meilleur des mondes », un Contract Manager Software devrait également avoir la casquette de SAM. Cela étant, cette pratique étant tellement spécialisée, les organisations font souvent le choix de se faire accompagner sur le sujet.

En apprendre plus sur le Contract management >

< Retour

Certains termes vous paraissent obscurs ?
Accédez à notre lexique >